Torre Puig – Le summum du parfum

Puig est une entreprise internationale active dans les secteurs de la mode et de la parfumerie. Fondée en 1914 par Antonio Puig Castelló à Barcelone, en Espagne, elle est encore dirigée par la famille Puig aujourd’hui. Employant plus de 4136 personnes dans le monde, Puig commercialise ses produits dans 130 pays et est présente dans 21 d’entre eux.

Leader du marché espagnol de la mode

Fin des années 1990 et conformément à sa politique d’expansion, Puig a fait l’acquisition de plusieurs entreprises espagnoles. Ces opérations lui ont permis de renforcer son leadership au sein du marché ibérique. Les géants Adolfo Dominguez et Massimo Dutti, la marque italienne Prada, le français Jean-Paul Gaultier et d’autres grandes enseignes ont ainsi pris place dans le portefeuille de Puig, qui possède aussi désormais 45% du groupe Hermès.

Un succès couronné par un nouveau siège

Il ne manquait plus qu’une seule chose à l’entreprise: un nouveau siège au cœur de sa ville natale, Barcelone. Jouissant d’un emplacement stratégique, le bâtiment est situé dans la municipalité d’Hospitalet de Llobregat, à proximité du salon d’exposition international de Barcelone, le Fira. Les architectes chargés du projet sont Rafael Moneo et Lucho Marcial.(la principale phase de construction s’est déroulée de juillet 2012 à août 2013).

Économies d’énergie

Avec ses 22 étages, l’impressionnante tour mesure 109 mètres de haut et une superficie de façade totale de 20 000 m2 (double paroi). Même si une grande partie des besoins énergétiques du bâtiment sont couverts par des capteurs solaires et des panneaux photovoltaïques, Puig souhaitait encore améliorer les performances en la matière, tant au niveau de l’énergie de fonctionnement pour le refroidissement et le chauffage qu’au niveau de l’énergie grise des matériaux de construction.

Les éléments en verre et métal ont été entièrement assemblés à l’aide de Sikasil® SG-550 (la nouvelle génération de silicones hautes performances). En l’occurrence, toute la difficulté a été de sceller de très grandes vitres de 2,6mx2,7 m uniquement à l’aide de silicones. Généralement, la taille des vitres avoisine les 1,5 x 2,5m.

En fait, plus elles sont grandes, plus la charge à supporter par les joints de silicone est élevée. En outre, l’importante charge du vent de l’ordre de 3,1 kPa (soit le double de celle des pays d’Europe centrale tels que l’Allemagne et la Suisse) devait également être prise en compte afin de pouvoir résister aux violentes tempêtes attendues à Barcelone.

Économiser le coût de l’aluminium

Ces deux éléments posaient toutefois problème face à l’un des aspects les plus importants pour les architectes: la finesse des châssis, qui était également une exigence du propriétaire du bâtiment.

Grâce à l’utilisation de Sikasil® SG-550, caractérisé par sa grande résistance, la largeur des châssis a pu être réduite de 30% (de 30mm à 21mm, 2x9mm = 18mm). Pour le propriétaire, cette réduction s’est traduite par une économie de 10% sur le coût de l’aluminium. Finalement une économie de 15% a été réalisée sur le coût des matériaux grâce à une consommation plus faible d’aluminium, de cales d’espacement et de silicone.

Des décennies d’efficacité énergétique

Par ailleurs, Sikasil® IG-25 HM Plus a été utilisé en tant que mastic secondaire pour l’isolation des vitres. L’utilisation d’unités de vitrage isolant remplies d’argon plutôt que d’air réduit le transfert d’énergie depuis la façade d’environ 30%. Cela signifie une réduction de la consommation d’énergie nécessaire à la climatisation en été et une diminution du chauffage en hiver.

Le recours à Sikasil® IG-25 HM Plus en tant que mastic secondaire pour le vitrage permet d’obtenir un taux de déperdition de l’argon aussi faible que 0,5% par an. Ainsi, même après 30 ans de service, le niveau d’efficacité énergétique restera très élevé.

Découvrez l’impressionnante «Torre Puig»