BIENVENUE À OMAN

Nous poursuivons notre voyage et nous envolons pour Mascate, capitale omanaise, où nous avons rendez-vous avec Amin Halaseh, Country Manager de Sika Oman. Avec ses 309 500 km², le Sultanat d’Oman est le deuxième pays du Golfe en termes de superficie, après l’Arabie saoudite. À Oman, tout comme dans les autres pays du Golfe, le pétrole est le pilier de l’économie; il génère un PIB d’environ 70 milliards US D.

Toutefois, par rapport à ses pays voisins, le Sultanat d’Oman est un modeste producteur de pétrole. Le tourisme, l’agriculture et la pêche sont d’importantes sources de revenus supplémentaires. Le pays bénéficie aussi d’une belle stabilité politique, même après les troubles de 2011, ceux-ci ayant été gérés avec sagesse par le sultan.

M. Halaseh, Oman, fort de sa population multiethnique, occupe une position stratégique de choix à l’embouchure du golfe Persique. Le Sultanat dispose de réserves modestes de pétrole et de gaz (25e position au classement mondial). Quelle est la force de l’économie nationale?

La stabilité politique et les bonnes relations qu’entretient Oman avec tous ses pays voisins, y compris l’Iran, se reflètent dans la solidité et la croissance continue de l’économie et du PIB.

Oman est une destination attractive pour les investissements étrangers. Par rapport aux autres pays du CCG, les progrès et le plan de développement du Sultanat n’en sont qu’à leurs débuts, ce qui prouve aux investisseurs étrangers que de nombreuses opportunités d’investissement et de mise à profit de l’économie florissante restent à saisir.

La politique du gouvernement encourage le placement de capitaux dans l’industrie, le gaz et le pétrole, mais aussi le logement.

QU’EN EST-IL DU MARCHÉ DE LA CONSTRUCTION?

POURQUOI OMAN A-T-IL BESOIN DE SIKA?

Le marché de la construction omanais progresse peu à peu. La consommation de ciment est estimée à environ 8,5 millions de tonnes par an, soit une consommation proche de celle des ÉAU. Le marché se subdivise en deux segments principaux:

  • Le secteur public, qui comprend les infrastructures, le pétrole et le gaz et les projets municipaux.
  • Le secteur privé, qui poursuit sa croissance sur le plan résidentiel et des services.

Toutefois, la vaste étendue géographique du pays implique qu’une grande partie du secteur privé se situe dans des régions éloignées et sous-développées.

Le marché omanais a besoin de Sika et de ses solutions à la réputation internationale dans le secteur chimique destiné à la construction. L’expérience mondiale de Sika, sa gamme de produits et la qualité de ses systèmes et solutions sont appréciées par le marché, de même que ses services, que les concurrents locaux ne peuvent égaler en termes de fiabilité et d’efficacité.

POURRIEZ-VOUS CITER UN PROJET SIKA QUI VOUS A MARQUÉ?

Le projet de développement de l’aéroport de Mascate, pour lequel nous avons fourni des produits à tous nos marchés cibles. Nous avons récemment conclu un marché avec Bechtel pour la fourniture d’adjuvants pour béton à Oman ainsi qu’un contrat pour l’approvisionnement de Lafarge à Oman, jetant ainsi de bonnes bases pour assurer notre contribution à la chaîne d’approvisionnement nationale.

En 2010, le Programme des Nations Unies pour le développement a désigné Oman comme étant le pays qui a fait les plus grands progrès durant les 40 dernières années. Le sultan d’Oman s’est également vu remettre le prix de la paix internationale. Quelle est donc l’origine de cette force positive exceptionnelle?  

Plusieurs facteurs y contribuent, notamment:

  • La stabilité politique et les bonnes relations avec tous les pays influents à l’échelle régionale et mondiale
  • La nouvelle politique du gouvernement, qui entend suivre l’important développement régional constaté dans les pays du CCG ces sept à huit dernières années
  • La stratégie visant à faire évoluer le pays en commençant par les infrastructures et les services, pour se tourner ensuite vers la croissance de l’industrie et du secteur du logement, afin de stimuler les opportunités à l’intention du peuple omanais et d’assurer la stabilité au niveau élémentaire
  • La politique d’"omanisation": Oman respecte une politique stricte d’"omanisation" croissante dans tous les secteurs publics et privés afin de réduire le nombre de chômeurs parmi les nouveaux diplômés omanais et de limiter les sorties de capitaux du pays.