SIKA MET EN SERVICE UNE NOUVELLE USINE DE MORTIER AU CAMEROUN

Sika poursuit l'expansion de sa présence en Afrique de l'Ouest et démarre des activités de production de mortiers dans une nouvelle usine au Cameroun. Après la création de la filiale nationale en 2016 et l'ouverture d'une usine d'adjuvants pour béton en 2017, l'entreprise investit maintenant dans une nouvelle usine de fabrication de mortier. Au total, Sika possède 22 usines sur le continent africain en forte croissance. L’année 2019 a déjà vu des investissements dans de nouvelles
installations en Egypte et au Sénégal.

Sika utilisera sa nouvelle usine de mortier, située dans la grande ville de Douala, afin d’élargir son portefeuille de produits et approvisionner les clients du marché de la construction au Cameroun en produits fabriqués localement. L'industrie du bâtiment du pays se développe de manière dynamique sous l'impulsion des investissements dans les infrastructures et la construction de logements. Les grands projets d'infrastructures réalisés avec les produits Sika comprennent des stades sportifs, le projet du Grand Centre Commercial et du Parc d'Affaires de Douala, ainsi que des installations pour le traitement de l'eau et l'approvisionnement en eau potable qui sont en construction dans tout le pays.

Ivo Schädler, Directeur Régional EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) :

"Nous développons notre activité de manière permanente sur le continent africain et enregistrons les taux de croissance les plus élevés de la région EMEA. Au cours des quatre dernières années, nous avons augmenté nos ventes de 22 % en moyenne chaque année. Nos investissements dans notre développement jetteront les bases d'une plus grande pénétration du marché en Afrique, où le boom de l'industrie de la construction est stimulé par une forte croissance démographique combinée aux tendances de l'urbanisation et aux mégapoles."

BOOM DE LA CONSTRUCTION AU CAMEROUN

Selon les prévisions, le secteur de la construction au Cameroun devrait croître de 8,4 % en 2019, avec une croissance annuelle moyenne de 7,4 % jusqu'en 2028. Cela signifie que le marché de la construction du pays est le marché le plus dynamique d'Afrique de l'Ouest.