RÉSULTATS RECORD POUR SIKA EN 2016 RENFORCEMENT DES OBJECTIFS STRATÉGIQUES

 

  • Chiffre d’affaires, bénéfices et flux de trésorerie opérationnelle disponible record pour Sika
  • Un chiffre d’affaires de 5,7477 milliards de francs suisses (+5,5 % en devises locales)
  • Augmentation du bénéfice net à 566,6 millions CHF (+21,8 %)
  • Croissance dans toutes les régions
  • Ouverture de 9 nouvelles usines, mise en place de 4 nouvelles filiales nationales et 4 acquisitions
  • Renforcement des objectifs stratégiques 2020

La success-story Sika se poursuit en 2016, nouvelle année exceptionnelle pour le Groupe. En devise locale, le chiffre d’affaires augmente de 5,5 % à 5,7477 milliards CHF. L’élan de croissanceet une maîtrise des coûts ont en effet permis à Sika d’enregistrer de nouveaux chiffres record : bénéfice d’exploitation de 795,3 millions CHF (+18,1 %) et bénéfice net de 566,6 millions CHF (+21,8 %). 17 investissements clés réalisés sur la période favoriseront en outre la croissance àl’avenir. Enfin, étant donné que les objectifs stratégiques 2018 ont été atteints en avance sur le calendrier prévu, ils sont de nouveaux renforcés.

Jan Jenisch, CEO, se réjouit de cette progression : "Sur l’exercice 2016, nous poursuivons notre stratégie de croissance, en améliorant à la fois le chiffre d’affaires et notre bénéfice. Le bénéfice d’exploitation, le bénéfice net et le flux de trésorerie opérationnelle disponible enregistrent de nouveaux records. Avec l’ouverture de neuf nouvelles usines, la mise en place de quatre filiales nationales  complémentaires et l’acquisition de quatre entreprises, nous posons les fondements de notre croissance à venir.

Ces 17 investissements clés, notre canal produit bien fourni  et notre solide organisation commerciale nous incitent à nous montrer optimistes pour l’avenir. Je tiens d’ailleurs à remercier notre équipe dirigeante ainsi que nos 17 419 collaborateurs, dont le dévouement sans faille et l’engagement exceptionnel nous ont permis d’enregistrer une nouvelle année record".

Toutes les régions ont contribué à l’amélioration du chiffre d’affaires et au gain de parts de marché. Des taux de croissance solides et supérieurs à la moyenne ont été enregistrés aux États-Unis, au Mexique, au Royaume-Uni, en Afrique, en Asie du sud-est, en Australie et sur le segment automobile. En termes cumulatifs et en devises locales, le chiffre d’affaires augmente de 5,5 %. La force du franc suisse génère un effet de conversion de -0,8 %, soit une augmentation de 4,7 % du chiffre d’affaires exprimé en francs suisses, à 5,7477 milliards.

UN BÉNÉFICE RECORD

L’élan de croissance a permis une augmentation disproportionnée du bénéfice d’exploitation et du bénéfice net. L’amélioration continue de la marge pour le 20e trimestre consécutif et une gestion des coûts soutenue ont constitué des facteurs positifs essentiels. Pour l’exercice 2016, Sika enregistre ainsi un EBIT (795,3 millions CHF, +18,1%) et un bénéfice net record (566,6 millions CHF, +21,8 %). Le flux de trésorerie opérationnelle disponible s’élève à 586,5 millions CHF (+29,9%).

UNE CROISSANCE DANS TOUTES LES RÉGIONS

Le chiffre d’affaires de la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) augmente de 4,6 % en devises locales. Les principaux marchés Allemagne, France, Espagne et Italie enregistrent de bons taux de croissance. Une croissance supérieure à la moyenne est observée au Royaume-Uni, en Russie, en Europe de l’est et en Afrique. En Amérique du Nord, le chiffre d’affaires augmente de 7,8 % en devises locales.

Ce résultat s’explique principalement par l’expansion accélérée de la chaîne logistique et les  investissements dans les forces commerciales sur les zones urbaines à forte croissance. La région Amérique latine enregistre une augmentation du chiffre d’affaires de 5,1 % en devises locales. Le Mexique, l’Argentine et le Chili se développent fortement.

Par contraste, la crise économique qui persiste au Brésil ainsi que la chute significative de la valeur de certaines devises locales entraînent une récession dans plusieurs pays de la région. Sur la région Asie/Pacifique, la croissance s’élève à 3,6 % en devises locales. La performance extrêmement dynamique des marchés d’Asie du sud-est et de la zone Pacifique se traduit en bénéfices commerciaux substantiels. En Chine, Sika enregistre des taux de croissance stables au second semestre.

17 INVESTISSEMENTS CLÉS POUR LA CROISSANCE

L’accélération de l’expansion sur les marchés en croissance se poursuit en 2016, avec 17 nouveaux investissements clés : neuf nouvelles usines, quatre filiales nationales  supplémentaires et quatre acquisitions. Dans la région EMEA, une nouvelle usine d’adjuvants béton a ouvert dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, et une usine de  mortier est entrée en service à Kyroni, près d’Athènes.

De nouvelles filiales nationales ont été mises en place au Koweït, au Cameroun et à Djibouti. Dans l’optique de générer un élan de croissance, trois acquisitions ont été effectuées  dans la région Amérique du Nord : L.M. Scofield, aux États-Unis sur le marché des colorants pour le béton prêt à l'emploi, et FRC Industries, fabricant de fibres pour le béton, ont tous deux rejoint le Groupe. L’acquisition de Rmax autorise l’expansion du portefeuille pour les produits d’isolation de l’enveloppe du bâtiment.

En Amérique  latine, les investissements intègrent une nouvelle usine pour les produits mortier à Guayaquil, en Équateur, une usine dédiée au marché de l’automobile pour la fabrication  de colles et des solutions acoustiques à São Paulo, au Brésil, ainsi que la mise en place d’une nouvelle filiale nationale au Nicaragua dans la capitale Managua. Dans la région Asie/Pacifique, le premier producteur de mortier Ronacrete Ltd. de Hong  Kong a été racheté. De nouvelles usines ont également ouvert à Perth, en Australie, à  Saraburi, en Thaïlande, à Phnom Penh, au Cambodge, et à Yangon, en Birmanie.

72 NOUVEAUX BREVETS

896 collaborateurs R&D Sika pilotent notre force d’innovation. Nombre d’entre eux travaillent sur la recherche fondamentale et le développement de nouveaux produits dans l’un de nos 20  centres de R&D mondiaux. Sur l’exercice fiscal 2016, 72 nouveaux brevets ont été déposés, et un  grand nombre de nouveaux produits lancés sur tous les marchés cibles.

CONFIRMATION DE LA STRATÉGIE DE CROISSANCE – RENFORCEMENT DES OBJECTIFS 2020

Les objectifs stratégiques 2018 ont été atteints avec deux ans d’avance, ils ont donc été revus parSika au second semestre 2016, en partenariat avec ses dirigeants partout  dans le monde. Le Conseild’administration en a profité pour réaffirmer le modèle de croissance et renforcer les objectifs. Sikavise désormais une marge EBIT de 14-16 % (contre 12-14 %) et un flux de trésorerie opérationnelledisponible supérieur à 10 % (contre plus de 8 % auparavant).

L’objectif est d’atteindre un retour surcapital investi supérieur à 25 %. D’ici à 2020, 30 nouvelles usines doivent être mises en service et 8 nouvelles filiales nationales créées. L’objectif de croissance annuelle du chiffre d’affaires  reste de 6-8 %. Sika vise une augmentation de l’EBIT supérieure à 1 milliard de CHF d’ici à 2020.

LA POSITION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION CONFIRMÉE EN JUSTICE

Dans une décision du 27 octobre 2016, le tribunal cantonal de Zug a rejeté toutes les demandes de Schenker-Winkler Holding AG (SWH). Le tribunal a considéré que la restriction du transfert d’actions (« Vinkulierung », art. 4 des statuts de Sika) s’applique à la cession à Saint-Gobain de parts Sika détenues par SWH. Cette décision claire du tribunal de première instance renforce la position des membres indépendants du Conseil d’administration et légitimise les actions de Sika de ces deux dernières années.

PROPOSITION D’AUGMENTATION DU DIVIDENDE DE 31 %

Lors de l’Assemblée générale annuelle, le Conseil d’administration proposera aux actionnaires une augmentation de 31 % du dividende à 102,00 CHF par action porteur (2015 : 78,00 CHF) et 17,00 CHF par action cotée (2015 : 13,00 CHF).

PERSPECTIVES 2017 : PLUS DE CROISSANCE, UN BÉNÉFICE SUPÉRIEUR

Avec l’ouverture de neuf nouvelles usines, la mise en place de quatre filiales nationales complémentaires et l’acquisition de quatre entreprises, nous posons les fondements de notre croissance à venir. Ces 17 investissements clés, notre canal produit bien fourni et notre solide organisation commerciale nous incitent à nous montrer optimistes pour l’avenir.

L’objectif de l’exercice fiscal 2017 est de poursuivre cette stratégie de croissance, d’augmenter le chiffre d’affaires de 6-8 % pour atteindre 6 milliards CHF, d’ouvrir 8 nouvelles usines et de mettre en place 3 filiales nationales. L’EBIT et le bénéfice net doivent continuer d’augmenter à un taux disproportionnellement élevé.