Venir en aide aux plus démunis

En Roumanie, plus de 60 000 orphelins dépendent de l’aide de l’État. Les places dans les orphelinats sont insuffisantes, de même que les ressources disponibles pour ces enfants. En 2012, la somme mensuelle moyenne allouée à un orphelin était de 80 EUR (soit 2,66 EUR par jour) pour la nourriture, les vêtements, les médicaments,
l’enseignement, l’éducation et le confort. L’organisation UPSV («Un pas vers l’avenir») soutient l’intégration sociale.  

yes

LE CENTRE D'INTÉGRATION SOCIALE VIENT EN AIDE AUX ENFANTS

Les orphelins n’ont pas toujours la possibilité d’aller à l’école et ont souvent des difficultés à s’intégrer dans la société, à trouver un emploi et à se construire une vie leur permettant de subvenir eux-mêmes à leurs besoins. Le centre d’intégration sociale UPSV aide des enfants qui viennent des milieux défavorisés. Il soutient les jeunes issus d’orphelinats et de familles pauvres afin qu’ils acquièrent les compétences et les comportements qui leur permettront de devenir des citoyens actifs et épanouis.

Un orphelin réalise son rêve

Pour l’avoir lui-même vécu, Florin Catanescu, le fondateur de l’organisation, sait très bien ce que signifie le fait d’être orphelin. Son rêve était d’aider les autres jeunes dans sa situation à se construire une vie meilleure. C’est pourquoi il a créé l’organisation en 2003, alors qu’il avait 25 ans. L’UPSV fournit aux orphelins, qui sont exclus du système à 18 ans, un logement pour une durée d’un an et les aide à s’intégrer dans la société.

Grâce au centre, ils apprennent les  compétences nécessaires à l’indépendance telles que la préparation de repas ou la gestion des finances. L’UPSV leur propose également des consultations et avis juridiques, les aide à rédiger leur CV, les entraîne à se présenter lors d’entretiens d’embauche et les épaule dans leur recherche d’emploi.  

yes

MALGRÉ DES RESSOURCES LIMITÉES, ILS ARRIVENT À RÉNOVER LEUR HABITATION

L’organisation tente en permanence d’améliorer ses installations à l’intention des orphelins. En 2006, elle s’est installée dans un bâtiment en très mauvais état et, en dépit d’un avenir incertain dû à un contrat de location à court terme, les jeunes ont restauré la construction grâce à l’aide financière de sponsors. L’UPSV a aujourd’hui pu signer un contrat de 15 ans dans un autre bâtiment à Brașov.

À nouveau, la construction est particulièrement délabrée, mais l’organisation entrevoit un potentiel exceptionnel en vue de la transformer en un espace de Rencontre, ce type d’infrastructure manquant jusqu’ici cruellement dans la ville. Malgré ses ressources limitées, l’organisation est déjà parvenue à rénover deux pièces : la cuisine et une salle de réunion. Toutefois, de nombreux travaux seront encore nécessaires. 

Croire en des visions fortes

Sika Romania soutient la remise à neuf d’un bâtiment. Sika estime qu’il est légitime de donner aux jeunes défavorisés la meilleure base possible en vue de leur prise d’autonomie et de leur intégration au sein de la société. Sika Romania a été fondée en 2002 par quatre personnes dans le but de soutenir des projets durables.

Au fil des ans, l’entreprise a rapidement grandi et compte désormais 60 collaborateurs, pour un volume de vente de 25 millions CHF. Son siège administratif se situe à Brașov et ses travailleurs sont particulièrement enthousiastes à l’idée de collaborer à des projets qui visent la durabilité dans leur région.