Les fibres synthétiques se dispersent dans le mortier ou le béton et s’opposent à la fissuration pendant le durcissement : la résistance de surface et l’imperméabilité sont ainsi renforcées.